Club de Croisière Croisicais


Correspondance :
Hotel de Ville
5 rue Jules FERRY
BP 30
44 490 Le CROISIC


Courriel : clubcroisierecroisicais@gmail.com
Facebook : Club de croisiere croisicais

                                                                                                                                 Permanence tous les samedi de 11h30 à 13h30 à l'ancienne criée

 
MORIANNEE

Bonjour à tous, c’est moi Moriannée  qui vous cause.

En l’an 2015 mes capitaines associés, vous savez, Marcelle et Pierre s’ennuyaient. Ils ont attrapé le tournis à force de tourner en rond autour d’Hoëdic. Alors ils ont décidé de me faire traverser le golfe de Gascogne.  Ça me donne des sueurs froides, j’ai les safrans qui tremblent, la mât qui vibre ; la trouille ?  ou la soif d’aventures ? Mes capitaines ne sont pas nés de la dernière pluie, de rumeur de pontons ils auraient écumé 53 fois le golfe de Gascogne. Ça me rassure.
Nous partons vers la mi-août, eh bien je vous le dis j’ai été humilié : le golfe lisse comme un lac, il a fallu que mes moteurs tournent  1/3 du temps, avec ces machins-la j’ai même fait peur aux baleines. 3 jours et demi pour arriver dans une superbe ria, « Camarinas ». Avec un baromètre qui tombe dans ses godasses…40 à 45 nœuds qu’ils disent entre-eux les capitaines : il va falloir se cramponner. Il a été décidé de rester sur ancre, un fond de sable, 4 mètres d’eau, 50 m de chaîne plus 20 m de cablot et on fait le ménage sur mon pont. On attend et puis ça vient …35 ..40…45 nœuds, tout tient. Ce n’est pas le cas pour un copain : son capitaine avait cru bon d’utiliser une bouée, ils sont partis avec.
Pressés d’arriver au sud du Portugal nous avons tenté une sortie mais la très forte houle déferlant sur les hauts-fonds nous a fait renoncer. Nous partons 24 h plus tard.  Après une dizaine d’escales nous mouillons devant Lagos. Arrivés, mes capitaines ont pensé que je méritais un bon repos et de me mettre au sec. Mais pour ça il faut entrer dans la darse de l’élévateur elle fait 6 m de large et moi un bon 5,85. Ils vont sûrement m’égratigner. En essayant de m’aligner, bordel, un bout dans une hélice. Désigné d’office, un capitaine plonge dans l’eau mazoutée, un couteau entre les dents. Dodo, il paraît que l’an prochain c’est l’expédition en mare, Méditerranée.
                  Moriannée le roi des bicoques ! ! ! !
 Il n'y a que les justes à être sauvés
Un vieux gréément local qui promène les touristes
Une bonne adresse du côté de Lagos


3 septembre 2015.


C' est moi Moriannée. Cette année je suis un peu fainéant, rassurez -vous tout va bien. En ce moment je glisse mes petits surfs en direction de Nazaré. Il y a un peu de houle, mes capitaines m'ont installé la robe pour ce temps, le génois léger amuré sur la coque au vent et 2 ris dans la grand - voile. Comme ca je file tout droit et non comme un arsouille en partant au lof à chaque vague, un bon 20 noeuds pousse grand largue. Ah.! un petit 15 noeuds cà fait un vacarme d'enfer sous la nacelle. Pour suivre mes pérégrinations : internet ais traffic moriannee. A bientot.
>
> Envoyé de mon iPhone



Créé avec Créer un site
Créer un site